Jamais deux sans trois ! Tourcoing accueille un 3ième joueur brésilien en la personne de Gabriel Bertolini, central de 2m05. Coéquipier de Felipi Rammé ces derniers mois au Vôlei Guarulhos et avec le Brésil U21 2016 et 2017, mais aussi de Gabriel Vaccari au Sesi SP, il évolue depuis toujours dans le championnat brésilien. Comme ses nouveaux (et anciens) coéquipiers brésiliens, il va vivre sa première expérience hors-Brésil, lui qui a connu 6 clubs différents, comme le Sesi SP et le Sesc RJ.

Son palmarès est également enrichi par ses passages dans de nombreux clubs, comme des titres de championnats régionaux, de championnat de 2nde division et une Supercoupe du Brésil, mais aussi par des 2nde places au championnat de 1ière division brésilienne et en coupe du Brésil. Ses passages en équipe brésilienne U21, à Sao Paulo et à Guarulhos, avec Felipi Rammé et Gabriel Vaccari, lui ont permis de connaître ses nouveaux coéquipiers et Gabriel Bertolini vient clôturer le mercato du TLM.

Interview du manager Yann Lavallez sur la dernière recrue du TLM :

 Le nouveau central du TLM, Gabriel Bertolini, vient d’arriver, pouvez-vous nous parler de lui ?

« Il a un poste atypique : il vient pour évoluer en tant que pointu et central. C’est important de préciser que c’est un joueur qui a évolué sur les deux postes au Brésil. Il a commencé comme pointu avant de basculer au centre. L’avantage d’avoir des joueurs complets et hybride est de renforcer deux postes. Avec ses 2m04 et ses grandes qualités physiques, il aura un profil atypique mais sera un véritable joker de luxe en cas de blessures sur les deux postes. »

Il rejoint ses anciens coéquipiers Vaccari et Rammé, leur réunion doit sûrement être remplies d’attentes ?

« C’est 3 brésiliens qui arrivent ! Ils arrivent en même temps dans le même vol, Mauricio sera le lien idéal pour les intégrer mais on a surtout que des bons retours sur leur comportement et leur attitude. On est tous très contents d’accueillir ces 3 joueurs cette saison. »

C’est la 3ième recrue brésilienne, c’était sûrement une volonté de votre part ou du coach Mauricio Paes, qui est franco-brésilien ?

« En réalité, non. Ce sont des opportunités qui sont arrivées. On a été ouvert sur tous les champs. Ils avaient tous leur qualitsé et sont assez complémentaires, ça s’est donc fait assez facilement. C’est sûr que la présence de Mauricio a facilité les discussions. On a regardé en France comme à l’étranger et ce sont les profils qui nous ont le plus intéressés. Cela tombe parfaitement que ce soient 3 brésiliens et ça rajoutera un peu de fiesta brésilienne dans l’équipe l’année prochaine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu